Qui se cache sous cette marinière ?

 

Encore étudiante, je fais l’acquisition d’un appareil numérique, ma première révélation. Mon envie de poursuivre cette merveilleuse aventure qu’est la photographie, apparaît lors d’un voyage au Cambodge. Pendant quatre semaines, je travaille avec deux profs dans une école du centre ville de Phnom Penh. C’est un choc culturel, une claque émotionnelle … Pendant ce séjour, le regard de ces enfants que je photographie et le passé du pays me marquent énormément. 

Après mon retour en France, j’ai une révélation, développer mon projet ! Je commence par photographier la ville de Lyon, où j’ai grandi, puis à mettre en scène des amis. C’est comme ça que le projet « L’instant marinière » est né.  

Mon travail est le fruit de ma curiosité et de ma sensibilité pour les gens en France et partout dans le monde. Avec mon appareil, j’aime sortir des sentiers battus et rencontrer de nouveaux visages, faisant la richesse de ce monde. 

On prend un café ?